Vin Baux de provence - Le vin l'Affectif par Baumanière de Jean-André Charial Vin Baux de provence - Le vin l'Affectif par Baumanière de Jean-André Charial Wine Baux de provence - The Wine l'Affectif by Baumanière of Jean-André Charial Wine Baux de provence - The Wine l'Affectif by Baumanière of Jean-André Charial
E-shop - le vin l'affectif de Jean André Charial - vin Baux de Provence - vin Alpilles - vin St remy de provence - vin Maussane - vin Saint Remy de provence - vin bio provence
Langues  - le vin l'affectif de Jean André Charial - vin Baux de Provence - vin Alpilles - vin St remy de provence - vin Maussane - vin Saint Remy de provence - vin bio provence
Fermer  - le vin l'affectif de Jean André Charial - vin Baux de Provence - vin Alpilles - vin St remy de provence - vin Maussane - vin Saint Remy de provence - vin bio provence 

Oustau de Baumanière


« Baumanière n’est pas une hôtellerie, c’est une récompense. Un lieu d’exception qu’il faut mériter. Je plains de toute mon âme ceux qui s’y rendent en « clients », uniquement parce que la table y est somptueuse, le cadre magnifique et le service d’une rare perfection ; j’éprouve une grande mélancolie en songeant que des gens […] viennent y chercher les traces de la Reine d’Angleterre, du Général de Gaulle et de cent autres illustrissimes qui glissèrent leurs augustes pied sous la meilleure table de France. Car pour moi, l’Oustau est une philosophie : celle du raffinement poussé jusqu’au sublime ; pour moi, l’Oustau est un endroit secret, en marge de la vie, résultant de la rencontre d’un site et d’un homme aussi exceptionnels l’un que l’autre. »
Frédéric Dard, dit San Antonio, 1988


1945 : Raymond Thuilier se porte acquéreur d’un mas provençal, enraciné dans la terre sauvage, au pied de l’orgueilleuse Cité des Baux où seul souffle le mistral. C’est dans le Val d’Enfer qui inspira Dante, qu’il trouve l’inspiration pour réaliser son rêve. Cette même année, vient au monde Jean-André Charial, l’aîné des trois petits-fils de Raymond Thuilier.

1947 : Les premières chambres ouvertes, l’Oustau de Baumanière est inauguré par Georges Pompidou en 1947. L’Oustau de Baumanière deviendra un hôtel de luxe avec piscine, cercle hippique et à partir de 1958 fera partie de la chaîne hôtelière Relais et Châteaux.

1954 : La cuisine de Raymond Thuilier, lui vaut de collectionner les trois étoiles au guide Michelin, récompense qu’il gardera trente-cinq ans. L’Oustau devient l’étape privilégiée où se croisent des personnalités issues des milieux les plus divers. Hommes de lettres ou peintres de génie, Princes de ce monde ou têtes couronnées, gastronomes ou touristes, tous font route vers l’Oustau de Baumanière.

1959 : L’Oustau, au fil des temps, est devenu un art. L’art de faire voyager dans le jardin des sens, comme une reconquête, comme un découverte. Cette année-là, Jean Cocteau tourne le Testament d’Orphée au Val d’Enfer et dans les carrières des Baux-de-Provence.

1965 : Moment fort de l’histoire de Baumanière, la Reine Mère Elizabeth d’Angleterre séjourne en Provence.

1970 : Jean-André Charial, l’aîné des trois petits-fils de Raymond Thuilier, décide de forger son expérience dans la diversité des écoles et entame un tour de France des grands chefs : Chapel, les frères Troisgros, Haederlin, Bocuse, Girardet… Il rejoint son grand-père en Provence et quinze ans durant, Raymond Thuilier et Jean-André Charial vont travailler main dans la main et faire évoluer la carte de Baumanière.

1976 : Hommage à Raymond Thuilier qui fête ses 80 ans chez Maxim’s le 2 Mars 1976. Pour la première fois cet établissement légendaire ferme ses portes au public.

1984 : L’Oustau de Baumanière entre dans l’histoire de la gastronomie. 30 ans au firmament, 30 ans de 3 Etoiles pour l’institution du Val d’Enfer. Une première.

1995 : 50 ans de Baumanière le 24 Décembre. L’Oustau évolue. Affirmation de l’histoire, réflexion sur les nouvelles attentes, naître et renaître, toujours.

1998 : L’Oustau, le Manoir, la Guigou, la Boutique Baumanière, la Cabro d’Or : l’un après l’autre Geneviève Charial prépare ses maisons pour le nouveau millénaire. Tous ces lieux de vie ont enfin le même esprit.

2002 : Le 31 Décembre 2001, un incendie se déclare à la cave et gagne les cuisines. La brigade des cuisiniers se démène au milieu de celle des pompiers et le repas du réveillon arrive sur la table comme si de rien n’était. Les cuisines de Baumanière font peau neuve cette année-là.

2005 : Baumanière vit avec son temps, celui de la modernité. Sylvestre Wahid renouvelle la carte mais respecte l’esprit de la maison. En famille lui aussi puisque son frère Jonathan Wahid l’accompagne en pâtisserie. Et Jean-Andre Charial trouve enfin le temps pour d’autres projets. La même année, Baumanière étend son territoire et change de registre, le bistrot La Place ouvre ses portes à Maussane-les-Alpilles.

2007 : Deux ans plus tard, c’est à Villeneuve-lès-Avignon que Jean-André et Geneviève Charial s’attelle à la rénovation d’un ancien couvent. Le Prieuré, établissement hôtelier depuis 1943, ouvre ses portes à nouveau au printemps de la même année. Cet été 2007, le Spa Baumanière voit le jour, comme un trait d’union entre l’Oustau de Baumanière et la Cabro d’Or.

2008 : Puis le voyage se poursuit le long du rhône. En Mars, Balthazar Jéroboam ouvre ses portes dans le quartier Saint-Martin à Montélimar. Balthazar Jéroboam, la création de ce bistrot rappelle à Jean-André Charial les origines ardéchoises de son grand-père, Raymond Thuilier.

2009 : Dernier né des Maisons, Jean-André Charial s'éloigne des Alpilles et le restaurant de l’Hôtel Le Strato ouvre des portes à Courchevel 1850 en Décembre 2009. « D’abord j’adore Courchevel où je skie depuis plus de quarante ans. Ensuite, je suis vraiment lié à la famille Laurent Boix-Vives, qui sont des familiers de L’Oustau de Baumanière et font partie de mes intimes. Enfin si j’ai répondu avec enthousiasme à leur demande, c’est qu’ils m’ont donné ici carte blanche. L’assurance que mes hôtes de la montagne aient le même niveau de cuisine, de décor ou de service que celui qui existe depuis plus d’un demi siècle à Baumanière. » Jean-André Charial

 

 - le vin l'affectif de Jean André Charial - vin Baux de Provence - vin Alpilles - vin St remy de provence - vin Maussane - vin Saint Remy de provence - vin bio provence
 - le vin l'affectif de Jean André Charial - vin Baux de Provence - vin Alpilles - vin St remy de provence - vin Maussane - vin Saint Remy de provence - vin bio provence
 - le vin l'affectif de Jean André Charial - vin Baux de Provence - vin Alpilles - vin St remy de provence - vin Maussane - vin Saint Remy de provence - vin bio provence
L'Affectif de Jean-André Charial - Mas de Carita - 13520 Les-Baux-de-Provence
Tél. : +33 (0)4 90 54 56 52 - Fax : +33 (0)4 90 54 45 29 - contact@laffectif.com
Maisons de Baumanière  - le vin l'affectif de Jean André Charial - vin Baux de Provence - vin Alpilles - vin St remy de provence - vin Maussane - vin Saint Remy de provence - vin bio provence
vin bio  - le vin l'affectif de Jean André Charial - vin Baux de Provence - vin Alpilles - vin St remy de provence - vin Maussane - vin Saint Remy de provence - vin bio provence
L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé  - le vin l'affectif de Jean André Charial - vin Baux de Provence - vin Alpilles - vin St remy de provence - vin Maussane - vin Saint Remy de provence - vin bio provence